maquillageNamaki-1« A chaque occasion son gloss Monde Bio.

Quand on choisit un gloss, on doit d’abord se demander à quelle occasion on va le mettre. Car comme son nom l’indique, un gloss sert d’abord à faire briller les lèvres. Mais attention, pas n’importe quelle brillance, un joli brillant qui tient dans le temps. Si quelques pigments ont été ajouté au gloss, le résultat ne peut être que positif. J’ai choisi d’essayer plusieurs gloss bien différents pour me demander dans quelle situation ils seraient les plus adaptés.

Pour les soirées festives : le gloss laque de rouge N°831 Colorado, de Couleur Caramel Au premier coup d’oeil : joli gloss version écolo, en carton épais. Deux embouts se profilent, comment les utiliser ? D’un coté le capuchon -celui où il y a la couleur-, de l’autre l’embout sert à « armer » le gloss. Voilà pour la présentation, il suffit de dégainer.
Ce gloss s’applique au pinceau, ce qui permet une application très facile et précise. Il est d’une texture crémeuse et onctueuse et s’étale facilement. Sa couleur rouge orangé le classerait presque parmi les rouges à lèvres. Il a une très bonne tenue et passe même le test du repas si on mange délicatement. Les lèvres collent un peu, mais c’est la rançon de la tenue il me semble.
Pour un maquillage nude : le gloss rouge magique de Lavera Au premier coup d’oeil : packaging simple et sobre, en plastique. Ce petit gloss peut facilement trouver sa place au fond du sac grâce à sa petite taille.
Pour un maquillage très naturel ou « nude », ce gloss permet de faire briller les lèvres en les hydratant. Ces pigments sont très légers, on voit donc très peu sa couleur, mais il soutient la couleur naturelle des lèvres qui deviennent gourmandes. Quelques réajustements seront nécessaire au cours de la journée pour maintenir un beau brillant, mais un peu comme tous les gloss au final 🙂 Il s’étale très bien et ne colle pas.
Pour ajouter un peu de peps : le gloss rose 001 de Zao Au premier coup d’oeil : dans son petit étuis en coton couleur crème, se dévoile un magnifique tube en bambou, élégant et très doux au toucher. Le gloss se cache à l’intérieur.
Pour un maquillage naturel, tout en rajoutant de la gaîté grâce à ses particules brillantes et ses pigments légers, vous pouvez choisir ce gloss aux effets discrets. Les lèvres se retrouvent pailletées et légèrement rosées et ont un rendu des plus pulpeux et savoureux. Il est très agréable à utiliser et s’étale très facilement. Le seul bémol pour moi : il n’est pas rechargeable, alors que dans la gamme Zao, beaucoup de produits le sont.

Maquillage enfant Namaki Monde Bio : une idée GENIALE !

Quelle surprise de recevoir cette petite boite avec 3 godets de fards… en poudre ! Pressée de l’essayer tout de même (ma fille aussi impatiente que moi), nous commençons donc sans lire les instructions ni même regarder les modèles… J’étale au doigt car les couleurs sont sèches -quelle drôle d’idée, je m’attendais à des crèmes !- et ma petite, reste tranquille quelques minutes les yeux fermées tandis que je m’acharne à vouloir lui poser du blanc sec sur les paupières. Nan mais attend, il doit y avoir un problème, c’est pas possible ! Une idée lumineuse me vint à l’esprit : je retourne la boite et lis les instructions ! Mais c’est bien sûr ! Il faut passer la pointe du pinceau sous l’eau et faire comme avec nos godets de gouache à l’école et là, miracle, tout devient tout de suite beaucoup plus facile ! Tellement facile qu’on ne s’arrêterait plus. Me voilà en train de peindre sur le visage de ma fille qui file voir toutes les 5 minutes ce que ça donne et qui pousse des
petits cris de joie. Bref, elle ne tient plus en place ! On choisit la texture désirée en mouillant plus ou moins le pinceau, on prend la couleur voulue en quantité voulu pour faire plus ou moins épais et on peint… Mais quelle bonne idée qu’ils ont eu là ! J’avoue que si le modèle arrêtait de bouger, ce serait plus facile, mais ça, ce n’est pas de leur faute ! Et pour l’enlever me direz vous ? Parce que c’est bien beau d’être maquillée en princesse, mais à l’école, ça va pas le faire, surtout quand on a pas voulu se déguiser pour carnaval, hein miss ? Rien de plus facile : on prend un gant ou du coton et on le mouille. Passé sur le visage, il retire tout le maquillage. Celui-ci étant à l’eau et étalé à l’eau sur la peau, il se retire facilement. Nous allons donc le prendre en vacances pour le faire avec les cousines ! Et la prochaine fois, on prend le grand format. »

Retrouvez tous les produits Monde Bio sur notre site www.mondebio.com