En fait, la cosmétique classique est parfaite pour les sens et les textures, mais elle contient beaucoup d’ingrédients délétères pour la santé. Il est donc impératif  de faire attention aux compositions des produits de beauté, et il est impératif de faire attention à ce que nous achetons. Après tout, la peau est le plus grand organe du corps et il faut la préserver au maximum.

Près de 20% des produits de soins cosmétiques classiques contiennent au moins un produit chimique, et pourtant, les autorités n’ont pas réglementé les ingrédients de beauté depuis fort longtemps même si ceux-ci sont mauvais pour la santé. Cela évolue au fur et à mesure que les consommateurs modifient leurs habitudes de vie et de consommation. Une étude menée en 2004 a révélé la présence de parabens dans 18 échantillons sur 20 de tissus mammaires humains. Les parabens sont dans presque 100% des produits de soins de la pharmacie et des cosmétiques. Enfin, seulement environ 10% des 10 000 produits chimiques couramment trouvés dans les produits de soins personnels ont des données de sécurité.

Maintenant, nous pouvons commencer à comprendre pourquoi vous devriez consommer des cosmétiques bio.

Tout d’abord, les ingrédients toxiques que les produits de soin classiques contiennent peuvent (et vont) causer des problèmes de cancer. Comme les crèmes, les lotions, les sérums, etc. sont absorbés par la peau, les ingrédients peuvent passer dans la circulation sanguine et à l’intérieur de notre organisme. Des études ont montré que des ingrédients toxiques ont été trouvés dans des échantillons de biopsie provenant de tumeurs mammaires, de cancer de l’ovaire et plus encore!

 

Les composants chimiques de nombreux produits de soin classiques ne se décomposent pas et s’accumulent dans nos écosystèmes, nuisant à notre environnement. La plupart des dommages sont causés lorsque nous nous lavons le visage ou le corps et ces produits chimiques sont évacués par nos éviers, qui sont ensuite transmis à nos lacs, nos rivières et les eco-systèmes d’eau. L’environnement est donc menacé au plus haut point. Prenez simplement le cas des huiles à base de pétrole, par exemple – les sous-produits de l’industrie pétrolière. La plupart des huiles de palme utilisées dans les cosmétiques sont le résultat de la destruction des forêts tropicales pour cultiver des plantes de palmier, également l’huile de colza ou de graines de coton non organiques est presque toujours le résultat d’une culture d’OGM et a recours à de nombreux pesticides de culture.

 

En fait, il existe de nombreuses raisons pour utiliser des soins cosmétiques bio, mais en voici 5 que je pense être les plus importantes.

 

1. Les produits cosmétiques classiques sont encore mal réglementés :

 

Bien que l’Union Européenne ait des réglementations plus strictes et ait interdit de nombreux ingrédients les plus nocifs, les entreprises de cosmétiques aux États-Unis sont autorisées à utiliser presque tous les nouveaux produits chimiques sans l’approbation du gouvernement, à l’exception des additifs colorés et de tout ingrédient classé comme médicament. Même si les réglementations européennes ont fait un grand pas dans la réglementation des matières premières, Pour l’instant, il vous appartient en tant que consommateur de faire attention aux ingrédients listés dans les formules INCI et de faire vos recherches personnelles, surtout si vous avez des marques que vous préférez !

 

2. La plupart des cosmétiques traditionnels contiennent des produits chimiques nocifs :

 

Commençons par identifier les produits chimiques toxiques à rechercher dans vos produits de soin. Les principaux produits chimiques toxiques que l’on pourrait lister se trouvent dans les rouges à lèvres, les produits pour les ongles, les crèmes de soin pour la peau et sont les suivants:

Le plomb – encore trouvé dans les rouges à lèvres, le dentifrice, le maquillage, etc. Le plomb peut causer une neurotoxicité (lésions cérébrales), des convulsions, des problèmes gastro-intestinaux, un dysfonctionnement de la reproduction et une dysfonction rénale.

Le Formaldéhyde – trouvé dans : Certains shampooings, y compris certains shampooings et produits capillaires pour bébés, les savons liquides, les vernis à ongles.

Ce produit chimique peut être inhalé ou absorbé par la peau. L’exposition prolongée au formaldéhyde peut être un facteur contribuant au développement de maladies dégénératives.

Les Parabens – trouvés dans: Produits de soins de la peau, maquillage, shampoings, après shampooings.

Le terme le plus populaire et le plus connu utilisé dans les produits de soin, ceci était utilisé comme conservateurs et sont notés propylparaben, methylparaben, ethylparaben et butylparaben. On les trouvait dans presque tous les produits de beauté qui ont de l’eau (INCI. ‘aqua’). Les parabens ont montrés non seulement qu’ils étaient des perturbateurs endocriniens, mais aussi pouvant provoquer des maladies dégénératives et la plupart ont été éliminés dans l’Union Européenne.

Les Phtalates, trouvés dans: Vernis à ongles, désodorisants, parfums, sprays corporels, détergents, savons et plus.

Les phtalates ont été trouvés dans au moins 72 % des produits testés, bien qu’ils n’aient pas été répertoriés sur leur liste d’ingrédients. La seule exception était le vernis à ongles. Ce produit chimique toxique est un parfum utilisé dans les rideaux de douche en vinyle (il donne au vinyle son odeur distincte), dans les désodorisants, dans les détergents. Comme les parabens, les phtalates ont montré qu’ils perturbaient les hormones et qu’ils diminuaient le nombre de spermatozoïdes.

Les Nitrosamines – Trouvés dans: presque toutes les crèmes cosmétiques et les produits de soin.

Certaines personnes affirment que certains ingrédients chimiques dans les produits cosmétiques, à petites doses, ne sont pas nocifs. Cela peut être vrai, mais ce qu’ils ignorent, c’est le fait que les femmes ont tendance à faire plusieurs applications cosmétiques: premièrement, une crème, puis une base, puis un fond de teint, puis un blush … … Lorsque certains ingrédients chimiques sont mélangés, des nitrosamines peuvent se former. Ceux-ci ne sont pas souvent répertoriés comme un ingrédient en tant que tel, sur les produits cosmétiques parce qu’ils ne sont pas des ingrédients de base. Mais cette toxine est si prolifique, qu’on la trouve dans presque tous les produits de soins de la peau. C’est dans les shampooings pour bébés, les lotions de bronzage sans soleil, le mascara, le correcteur de teint…. De nombreuses études associent la nitrosamine aux maladies dégénératives, les autorités ont suggéré aux fabricants de produits cosmétiques d’éliminer tous les ingrédients qui créent de la nitrosamine lorsqu’ils sont combinés. Cette suggestion a été à peu près ignorée, et le Groupe de travail environnemental travaillant sur le sujet a constaté que 1 cosmétique sur 10 contient toujours des combinaisons d’ingrédients qui peuvent créer des nitrosamines.

Parfum / Parfums – Dans presque tous les produits de maquillage parfumés et les parfums en tant que tels, vous verrez que le parfum est présent dans presque toutes les étiquettes INCI. Mais, quel est exactement un «parfum» ? Classé comme un secret commercial, les entreprises ne sont pas tenues de répertorier les ingrédients qui composent le «parfum» en question contenu dans leurs produits. À moins que les huiles essentielles ne soient utilisées pour parfumer le produit, le «parfum» est le plus susceptible de constituer des composants chimiques nocifs et est souvent à l’origine d’allergies.

Sans oublier :

les Alkylphénols, souvent au sien des formules des détergents, des cosmétiques, dans les produits de nettoyage et une large gamme de produits industriels et qui sont des perturbateurs endocriniens.

Le BHA aussi connu sous le nom de E320 qui perturbent la synthèse des hormones

Ethers de glycol – 2-phénoxyéthanol ;  qui est allergisant et qui peut induire des fois, des eczémas et des urticaires. Il pourrait également engendrer des effets neurotoxiques et des troubles neurologiques, car il passe le derme et même le placenta.

Filtres solaires / filtres UV :

benzophenone, methoxyphenol ; methoxybenzophenone ; phenylmethanone ; methanone, phenyl-methanone ; oxybenzone ; methanone ;  durascreen ; solaquin ; benzotriazolyl

Ces filtres anti -uv encore très utilisés dans les cosmétiques sont des matières souvent allergisantes, des perturbateurs endocriniens et affectent durablement la qualité de l’environnement.

Huiles et cires de silicone : Dimethicone ; siméthicone

Ces dérivés de silicone sont entièrement synthétiques, dérivés du silicium et contenant des atomes d’oxygène, sont employées dans une multitude de produits.

La Dimethicone est l’une des matières premières les plus utilisées pour les formules de protection de la peau, de soins capillaires et de rouges à lèvres, afin d’améliorer l’effet lissant et l’aspect fluidifiant.

Si les silicones sont préférables aux huiles minérales, elles restent nocives pour l’environnement car remanantes et donc indirectement pour notre santé.

PolyEthylene Glycol (PEG) ; Cette famille de composés de synthèse PEG se retrouvent dans de nombreux cosmétiques (y compris dans les dentifrices du commerce) en tant qu’agents tensioactifs.

Ils contaminent durablement l’environnement.

Sodium Laureth Sulfate ; Sodium Lauryl Sulfate ;

Le Sodium Laureth Sulfate et le Sodium Lauryl Sulfate sont extrêmement employés dans les soins cosmétiques et les produits de toilette et d’entretien : savons, shampooings, détergents, dentifrices du commerce… Ce sont des agents moussants tensioactifs. Le Sodium Laureth Sulfate  est un détergent efficace pour nettoyer les taches les plus difficiles à traiter. Il a pris la place du et se retrouve dans de nombreux shampooings. Le Sodium Laureth Sulfate lave trop et retire le film hydro lipidique de la peau la rendant plus vulnérable. C’est un perturbateur hormonal dont les conséquences peuvent être importantes : syndrome prémenstruel et symptômes de la ménopause, baisse de la fertilité masculine, maladies dégénératives.

 

3. Les produits de beauté classiques sont faiblement dosés en nutriments

 

La plupart des cosmétiques classiques contiennent très peu d’ingrédients nutritionnels qui peuvent vraiment profiter à votre beauté. Au lieu d’aider à stimuler la santé de vos cheveux, de votre peau ou de vos ongles, ils utilisent des produits chimiques pour masquer temporairement tout problème que vous pourriez avoir. Les cosmétiques bio, en revanche, sont souvent plus riches en ingrédients comme:

La vitamine C naturelle: une superpuissance en matière d’antioxydants et de lutte contre les radicaux libres, qui attaquent malheureusement la structure de soutien de la peau et qui conduisent à la dégradation du collagène et du vieillissement de la peau.

La vitamine E naturelle: un autre antioxydant puissant qui apaise la peau et aide à réduire les ridules et les rides.

La Vitamine A: vitale pour la réparation de la peau. Si vous remarquez que votre peau est terne, floconneuse ou laiteuse, cherchez des produits cosmétiques qui incluent cet ingrédient.

 

La plupart des cosmétiques biologiques et naturels incluent ces vitamines essentielles et vous pouvez également acheter des sérums nourrissants purs par eux-mêmes. De plus les formules de cosmétique bio utilisent des eaux florales ou des actifs végétaux peu traités apportant un grand nombre d’actifs comme les flavonoides anti-oxydants. Les huiles végétales de première pression à froid sont aussi plus riches en acides gas insaturés et en phytostérols et tocotrinenols antioxydants.

 

 

4. Vous pourriez nuire à la peau de votre bébé

 

Ce que la plupart des gens ne se rendent pas compte, c’est que les produits non biologiques ne vous touchent pas seulement vous, mais touchent aussi vos enfants, surtout lorsqu’ils sont dans votre utérus. Les produits de beauté bio aident à protéger vos enfants afin qu’ils soient sains, forts et en bonne santé. Selon la revue The Lancet Neurology, les toxines contenues dans les cosmétiques peuvent affecter le développement du cerveau et conduire à des problèmes neuro-comportementaux. Les troubles du développement neuro-comportemental affectent 10 à 15% de toutes les naissances et ces troubles augmentent régulièrement. Bien sûr, il est impossible de savoir quel pourcentage de ceux-ci sont liés aux produits chimiques toxiques contenus dans les produits de soins personnels, mais pourquoi prendre tout risque, quand on sait que les causes comportementales, l’alimentation, et la pollution sont des facteurs de risque ?

 

5. Le coût réel d’un soin cosmétique bio

 

Il y a une idée fausse qui est très répandue comme quoi la cosmétique bio et le maquillage bio sont plus chers que les marques traditionnelles, mais cela est loin d’être vrai. Si on trouve généralement un différentiel entre le prix des cosmétiques classiques et celui des cosmétiques bio, les avantages de formulation, la richesse en actifs et l’absence d’actifs chimiques vaut bien que nous dépensions un peu plus, bien que de nombreuses marques cosmétiques ont des prix tout à fait raisonnables en ce moment.

 

Alors, pourquoi utiliser des cosmétiques bio? La raison devrait être assez évidente à ce jour. Les produits biologiques sont plus sains, moins coûteux, quand on compare les formules et quand on prend conscience de l’environnement et de sa protection, et ne comprennent que des ingrédients qui nourriront votre peau et votre corps. Il est important de ne mettre que des crèmes bio de haute qualité sur votre peau délicate, ayant eu une certification connue, ecocert, cosmebio, natrue, BDIH. Après tout, la peau est votre organe de protection le plus important, et elle mérite une attention toute particulière !